Dictionnaire de mythologie et de symbolique celte

 



cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

 

Les traditions celtiques n'ont pas totalement disparu de nos mémoires, et les forêts que les druides honoraient de leur culte, Brocéliande et les plaines sacrées d'Irlande, sont toujours là pour nous rappeler combien les dieux, les héros et les bardes sont proches de nos actuelles préoccupations. Combien ils nous sont indispensables.
Au bout de l'Océan de l'Ouest, dans l'Ile d'Avallon, cachée à nos regards mais si proche de notre conscience, Merlin, (Myrrdyn le Gallois), fait semblant de dormir aux côtés d'Arthur, de Morgane et de Mélusine, tandis qu'en forêt de Cornouailles ou d'Armorique, près de la fontaine magique, une Dame attend son Chevalier Noir. Tous se réveilleront si on fait le voyage, tous nous instruiront si on les interroge.
C'est ce que propose le dictionnaire de mythologie et de symbolique celte en mettant en lumière ce que les légendes et récits mythiques contiennent de Connaissance cachée et initiatique.
En un millier de noms et de mots, Robert-Jacques THIBAUD dévoile l'extraordinaire richesse contenue dans des récits tels que la navigation de Bran, les métamorphoses de Gwion Bach devenant le poète Taliesin, le merveilleux Combat des Arbres et le Chant d'Amorgen.

 



La Mystérieuse Mélusine
(et le comte Raymond de Forez)


Selon Jean d'Arras qui rapporte cette légende, Raymond de Forez, ancêtre de Guy de Lusignan le templier, arriva un soir au lieu-dit Fontaine-de-la-Soif ou Fontaine aux Fées près de Parthenay-le-Vieux dans le Poitou. Là, se tenaient trois belles femmes dont l'une, Mélusine, le fit sortir de sa rêverie :

- Par Dieu, Raymond, je suis, après Dieu, celle qui peut le plus t'aider ici-bas et changer tes maux en joies ! [...] Je viens d'un pays que tu ne connais pas. Je peux faire de toi un homme riche et puissant, si tu acceptes de m'épouser.
Naturellement, Raymond accepta avec joie et Mélusine posa alors la seule condition à cet étrange pacte :

- Mon très cher seigneur, tu dois jurer de ne jamais chercher à me voir le samedi, car c'est ce jour que je travaillerai à accroître ta fortune.

Ils furent heureux et eurent dix fils qui, malheureusement, étaient tous marqués d'une tare sur le visage. L'un avait un oeil rouge, l'autre une main griffue, un troisième des oreilles difformes, un autre on ne sait plus... Cependant Mélusine fit construire un magnifique château par des ouvriers qu'elle payait largement, chaque samedi, après sa retraite secrète. Le château était magnifique et devint la base de la famille des Lusignan. Pourtant, on chuchote que l'épouse du comte était un être malfaisant; si bien qu'il voulut en avoir le cœur net et tenta de surprendre sa femme, dans son bain, un samedi, car son honneur, pensait-il, était plus important que sa promesse. C'est ainsi qu'il découvrit l'horrible vérité : son épouse n'avait l'apparence d'une femme que jusqu'au nombril, mais, à partir du nombril, elle avait une énorme queue de serpent.

Surprise par l'arrivée de son époux, elle s'agita dans son bain, ses yeux dans lesquels passaient des dragons, lançaient des éclats mauvais. Mélusine se dressa hors de l'eau, se déploya dans la chambre sous la forme d'un reptile et déclara :

- Mon ami tu as rompu le pacte. Je dois disparaître !

A ces mots, elle bondit par la fenêtre en poussant un long gémissement puis, dans l'espace, se transforma en serpent volant. Elle traversa alors le ciel comme un éclair de feu.

Cette légende, concernant l'origine de la famille de Guy de Lusignan, époux d'une certaine Sybille, que l'on disait magicienne et qui couronna son mari roi de Jérusalem, est très importante car elle illustre les liens qui attachaient les Templiers et les hommes du moyen-âge aux anciennes religions pourtant officiellement disparues. Mélusine ou Sybille, comme Viviane et Morgane, sont des manifestations de la Grande Déesse Mère, Hécate, Isis, Bélisama, que n'ont pas effacées les cultes que tous vouaient à Notre-Dame.

Ces divinités féminines symbolisent la Connaissance perdue par ignorance et incompréhension, et l'on sait que les Templiers chercheront par différents moyens à retrouver cet enseignement disparu, tout comme Mélusine, ou en voie de l'être. C'est l'une des nombreuses significations des relations qu'ils entretinrent avec le Vieux sur la Montagne, ou quelques autres Connaissants des régions orientales.

 

Voir aussi :
Dictionaires de Mythologie et de Symbolique Grecque
Dictionnaire de Mythologie et de Symbolique Egyptienne
Dictionnaire de Mythologie et de Symbolique Romaine
Dictionnaire de Mythologie et de Symbolique Nordique et Germanique