La paix est mon royaume

1985

Illustration de Michel Montagut

Cet ouvrage, suite naturelle de "L'évangile de la colombe", met davantage l'accent sur les tumultes du monde et l'histoire de l'humanité. Un ange incarné clame son appel, sachant sourire, souffrir et jauger ce que nous cachons sous les noms de paix, de science ou de spiritualité ; un ange qui prend l'épée, non dans l'intention de blesser, mais pour trancher le rameau infertile de nos conditionnements, pour briser la fausse paix de nos idéaux et pour désarçonner le mental satisfait.

Parabole poétique à teneur prophétique, ce message insolite s'inscrit dans la lignée des ouvrages toujours actuels qui deviennent naturellement des livres de chevet destinés… à nous réveiller.

Enfant de deux langages, jaillissant de la terre et du Ciel, tel est ce livre-foudre qui saisit et enflamme. L'Enfant divin de "L'évangile de la colombe" a laissé place au héros messager, Ange porteur de glaive….

Le tonnerre est à chaque page. Les valeurs sombres des ciels des hommes, leurs paix superficielles et leurs guerres secrètes sont dénoncées sans concession en des orages qui éclatent, en des pluies de mousson submergeant et lavant les hypocrisies, les paralysies, les fantasmes pacifistes ou spirituels, pour imposer l'arc en ciel de l'Alliance.

Le secours est dans le "Réel", la paix dans la constante lucidité et le rejet de l'illusoire. Le respect du prochain et la notion de l'UN est toute puissante.

Le langage lui-même, stupéfiant, déroutant, veut désarçonner le mental, donner aux mots une force nouvelle. L'épée du Verbe parle aux nations, aux savants et aux sages. Les fausses vérités, les fausses charités, les contrefaçons de ce monde se fendent sous sa lame pour permettre aux coquilles de libérer le Germe véritable.

L'Ange est là pour briser les chaînes. Mais si l'ardeur devient parfois violence, la compassion, toujours, perle sous la rigueur. Aux âmes qu'il embrase, il confesse sa flamme :

" Les flèches que je tire ne sont pas contre vous. Elles n'ont d'autre poison sur leur pointe que celui qui vous veut endormir pour qu'un homme plus grand se réve(il)le…. Mon châtiment est un baiser d'Amour ".